70 CRS de la compagnie de Bastia se font porter pâle

22 septembre 2017

70 CRS de la compagnie de Haute-Corse se sont rendus aux urgences de Bastia pour obtenir un arrêt de maladie. Un mouvement national pour protester contre la fiscalisation de leur indemnité journalière d’éloignement. Sur l’ensemble du territoire, ils sont 2 100 à avoir entrepris la même démarche.

 

Tous les CRS n’étaient pas ce jeudi - jour de manifestation contre la réforme du code du travail dans la rue pour assurer le maintien de l’ordre.

 

2 100 d’entre eux se sont rendus indisponibles pour leur vacation, selon le syndicat UNITÉ SGP POLICE FO.

 

Ils veulent protester contre la fiscalisation de leur indemnité d’éloignement. La plupart des CRS ont ainsi choisi de consulter leur médecin pour obtenir un arrêt maladie, car ils n’ont pas le droit de grève.

 

Un ras-le-bol qui touche aussi la Corse. A Bastia, 70 CRS se sont rendus ce matin au service des urgences de l’hôpital de Falcunaja. Aucun de ces fonctionnaires n’a souhaité commenter cette action.

 

Des échanges ont eu lieu entre le ministre de l’Intérieur, le directeur de la police nationale et les trois syndicats de policiers Alliance, Unsa et UNITÉ SGP POLICE FO. Une réunion est prévue vendredi à 7h30 au ministère. 22 septembre 2017

 

Par : Patrick Vinciguerra France Bleu RCFM Par : Maxime Becmeur France Bleu RCFM

CRSZone CRS SUD