GRENOBLE, la police ne peut être tenue pour responsable de la mort des 2 jeunes