Indre et Loire : Un DDSP despotique

28 avril 2017

À l’unanimité, notre organisation syndicale a décidé de ne pas siéger au CHS CT d’Indre et Loire.

Aucune rencontre en amont de ce CHSCT n’a été prévue par le DDSP 37.

Un DDSP qui prend notre demande de mise en place d’une cellule de veille à la légère avant de l’autoriser un mois plus tard, et qui plus est, la veille du CHSCT !

 

Le DDSP d’Indre et Loire prend il la mesure du mal être de ses policiers ?

 

Ce dernier préfère faire convoquer ses agents chez le médecin contrôle plutôt que de s’entretenir avec les représentants du personnel afin de trouver des solutions qui iraient dans l’intérêt de ses effectifs.

 

UN DDSP EN ABUS D’AUTORITÉ

 

De plus, de quel droit s’est-il permis de supprimer les noms des intervenants sur le compte rendu du dernier CHSCT et du dernier CT ? Est-il allergique à certains noms de représentants du personnel ?

Que penser de la problématique des ASA syndicales et sportives non réglées à ce jour, malgré une déclaration préalable en CT.
Et du flicage incessant des personnels par les services de Monsieur le Directeur, plutôt que de les utiliser à des tâches bien plus utiles pour le bien-être et la sécurité des tous les effectifs, comme la distribution des GPB stockés plutôt que d’être distribués jusqu’à l’intervention de notre OS ?

 

UNITÉ SGP POLICE saisit le Préfet d’Indre et Loire

RégionsÉchos de la région CENTRE