A la CRS 61, des officiers médecins ?

24 mai 2017

A la CRS 61, lorsqu'un Gardien de la Paix, se blesse suite à une interpellation houleuse et se fait une coupure alors qu’il est en contact direct avec l’individu qui présente des signes pathologiques douteux, on ne l'invite pas à aller voir son médecin après le service, on juge les faits sans importance.

 

Alors qu’une procédure doit être mise en place, pour rappel: transport immédiat UMJ, prises de sang pour le collègue et pour l'interpellé (comme le prévoit le CPP) pour garantir l'absence de contamination possible, voire trithérapie préventive au cas où, pas besoin à la CRS 61.

 

A quand les consultations dans les boxers ?

 

Heureusement que cet officier n’a pas songé à demander un article 10 au fonctionnaire concerné car ce dernier a été contraint de partir chez lui pour aller consulter un médecin !

 

Pour UNITÉ SGP POLICE, le rôle d’un officier consiste à ACCOMPAGNER, SOUTENIR et PROTÉGER ses fonctionnaires conformément aux procédures à mettre en place et non à jouer aux apprentis sorciers….

 

Votre sécurité, notre priorité !

CRSZone CRS ILE DE FRANCE