Le ministère de l'Intérieur ouvert à des "évolutions législatives"

10 janvier 2018

Le ministre de l’Intérieur "ne ferme aucune porte à des évolutions législatives" afin d’améliorer "la célérité de la réponse pénale" et "l’effectivité des peines" pour les auteurs d’agression à l’encontre des forces de l’ordre.

 

C’est ce qu’annonce le directeur général de la police nationale, mercredi 10 janvier 2018 à Paris.

 

Éric Morvan s’exprimait à l’issue d’une réunion entre les syndicats de police et Gérard Collomb, à laquelle il participait avec Michel Delpuech, préfet de police de Paris. Les policiers sont "en attente d’initiatives" dans ce domaine, souligne Éric Morvan.

 

Au cours de la réunion, les représentants syndicaux ont fait part de leurs propositions d’évolution de la loi.

 

Celles-ci "seront toutes expertisées en lien avec la Chancellerie", assure Gérard Collomb dans un communiqué.

PublicationLu pour vous