Menaces sur le maintien des CRS nageurs-sauveteurs à Barcarès

30 août 2018

Les CRS en patrouille sur la plage : une image qu'on pourrait ne plus voir à partir de l'été 2019. Le ministère de l'Intérieur pourrait leur retirer cette mission, qu'ils exercent depuis 60 ans.

 

Le Barcarès est la seule commune des Pyrénées-Orientales où la surveillance est confiée à des maîtres-nageurs-sauveteurs CRS, ce qui est un avantage aux yeux de certains baigneurs, qui apprécient aussi leur rôle dans la lutte contre la délinquance et les incivilités sur le sable.

 

Les CRS, seuls sauveteurs armés sur la plage  Les CRS, eux non plus, ne veulent pas être privés de cette double casquette de surveillants-sauveteurs et de policiers.

 

Ils rappellent qu'ils sont les seuls en droit d'être armés sur les plages, comme l'explique Eric Janssens, le délégué national Maîtres Nageurs Sauveteurs du syndicat UNITÉ SGP POLICE :

 

La différence avec les pompiers ou la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM), c'est le gros travail que nous effectuons chaque année de mise à disposition de la justice de gens ayant commis des crimes ou des délits sur la plage.

 

Les 25 CRS maîtres-nageurs-sauveteurs présents sur 4 communes de l'ex-Languedoc-Roussillon ont réalisé près de 400 procédures en cet été 2018.

 

Voici le reportage au Barcarès de l'équipe de France 3 Pays Catalan : Olivier Meyer, Aude Cheron et Céline Llambrich.

SpecialitésMNS/NS