SAINT MARTIN - Des mesures urgentes

03 octobre 2017

Une délégation composée de Jérôme MOISANT et Jean Christophe COUVY, a été reçue à la DCPAF par Mme Marie Hélène JUSTO, Sous Directrice des Ressources et des Moyens, son adjointe Valérie MINNE, Cheffe SRH, et Mme LEGENDRE de la SDASAP, afin d’évoquer la situation sur place.

 

  • Aide immédiate d’urgence de 2500 euros par agent, versée par virement.
  • Les fonctionnaires souhaitant mettre fin à leur contrat peuvent bénéficier d’une demande de mutation au titre de l’article 25. Il en sera de même pour ceux qui le demanderaient tardivement.
  • Ces derniers garderont l’intégralité des primes déjà perçues dans le cadre de l’Indemnité de Sujétion Géographique. Nous avons demandé de proratiser la part restante.
  • Demande de prime pour les fonctionnaires en poste lors du passage de l’ouragan
  • Demande de prime pour tous ceux qui sont venus en renfort.
  • Les collègues désireux de rester jusqu’au bout de leur contrat feront aussi l’objet d’un traitement particulier sur leur destination de retour.
  • Les départs seront remplacés. La DRCPN va contacter par ordre de classement les candidats se trouvant sur la liste d’attente du dernier mouvement polyvalent de juin 2017.
  • Un mouvement profilé pourra être ouvert afin de pallier au manque d’OPJ ou d’AFDI.
  • Une troisième vague de renfort d’effectifs interne à la DCPAF, mais moins important que les deux précédents, est à l’étude pour renforcer momentanément les missions.
  • Pour les ADS qui n’ont pu se rendre au concours de GPX, une promesse nous a été faite de leur apporter une attention particulière lors de l’examen de 2018.

 

RégionsÉchos de la région ANTILLES-GUYANE