Servir et non asservir...

19 décembre 2017

 

Une fois de plus, les fonctionnaires de la CRS 1 ont dû faire face à des conditions de travail inacceptables à l’occasion de la COP 23 :

Vacation de 19h45 dont plus de 17h debout et sans relève.

Prise de repas dans des conditions déplorables.

 

A la question posée pour les conditions de prise de repas, la hiérarchie locale a simplement répondu que les collègues devaient s’estimer heureux d'avoir un repas. 

 

Cette même hiérarchie a refusé de mettre à la disposition de ses effectifs un véhicule pour pouvoir se reposer. 

 

UNITÉ SGP POLICE rappelle que le chef de service est garant de l’intégrité physique des personnels placés sous son autorité.

 

Si des signaux collectifs alarmants de risques psycho-sociaux semblent avérés, la réunion d’une cellule de veille sera inéluctable. 

 

Pour UNITÉ SGP POLICE votre quotidien, notre priorité !

CRSZone CRS ILE DE FRANCE