Travail de nuit

25 septembre 2018

UNITÉ SGP POLICE « SEULE organisation syndicale a présenté un dossier au DGPN »

 

Le 20 septembre 2018, une délégation UNITÉ SGP POLICE, composée d’Yves LEFEBVRE, secrétaire général, Dominique LE DOURNER, secrétaire national et Philippe BOUSSION, référent national pour le travail de nuit, a été reçue par Monsieur Éric MORVAN, Directeur général de police nationale pour lui présenter le dossier pour la reconnaissance du statut des travailleurs de nuit.

 

Un revendicatif solide, des propositions concrètes, le statut du travailleur de nuit c’est :

 

  • La mise en place d’un vrai suivi médical, avec la fiche de suivi individuel des risques professionnels
  • Un matériel dédié accessible via le compte à points
  • La possibilité d’ouvrir les discussions sur la mise en place de la vacation forte la nuit
  • Des compensations légitimes :

Pourcentage d’avancement dédié, au même titre que les ZSP

Compensation financière fixe, venant compléter le paiement des heures de nuit

Bonification retraite dès la 6ème année cumulée

 

Le Directeur Général a entendu nos revendications légitimes en faveur des policiers exerçant la nuit, et a accepté de donner suite à ce dossier concret et très réaliste.

 

Le travail de nuit, c’est près de 15% de l’effectif de la Police Nationale.

 

D’ores et déjà, Monsieur Éric MORVAN, souhaite que nous rencontrions les référents IGPN en charge du moratoire des cycles pour apporter toute la lumière sur la vacation forte et le travail de nuit.

 

Dès 2016, UNITÉ SGP POLICE, proposait la reconnaissance du statut de travailleurs de nuit, pour une vraie protection des policiers travaillant exclusivement la nuit.

 

Le statut de travailleur de nuit, une revendication estampillée UNITÉ SGP POLICE

PublicationActualités