Un malaise profond

12 mars 2017

Le cycle de travail « vacation forte », inscrit à l’IGOT et plébiscité par une écrasante majorité de ces policiers, ne sera pas proposé partout où cela aurait pu être possible.

 

UNITÉ SGP POLICE 91, véritable force de propositions, a pourtant tout mis en oeuvre pour démontrer à notre administration la faisabilité de la mise en place du cycle « vacation forte », de manière pérenne, sur un certain nombre de commissariats de notre département.

 

Après de nombreux départements du Sud de la France, c’est au tour de l’Essonne : une trentaine de collègues des CSP de Sainte-Geneviève-des-Bois et d’Arpajon sont actuellement en arrêt maladie pour BURNOUT.

 

À l’aube du CTSD qui se déroulera le vendredi 10 mars 2017, il est possible que ce phénomène s’étende à l’ensemble des services du département de l’Essonne.

 

Nos collègues ne vont pas voir leur médecin de gaîté de coeur mais bien parce qu'ils sont arrivés à un point de non-retour et qu’ils sont épuisés…

 

L’administration avait fait de la lutte contre les risques psycho-sociaux une priorité et pourtant, aujourd’hui, NOTRE PROFESSION EST EN CRISE.

 

Ce cycle « vacation forte» est une véritable source d’espoir, de bien-être et de resocialisation.

 

IL DOIT ÊTRE MIS EN PLACE PARTOUT OÙ CELA EST RÉALISABLE ET OÙ LES COLLÈGUES EN ONT LE PLUS BESOIN.

RégionsÉchos de la région VERSAILLES