Une attitude inadmissible d'Alliance

01 juin 2017

Lors du CHS-CT du 23 mai 2017, les représentants UNITÉ SGP POLICE ont été scandalisés par les propos INADMISSIBLES des délégués du syndicat ALLIANCE.

 

D’initiative, ces soi-disant délégués ont réclamé l’ouverture d’un groupe de travail afin de reclasser certains policiers actifs blessés ou malades dans le corps des administratifs.

 

Il est véritablement indigne qu’un syndicat puisse réclamer la généralisation et la banalisation du reclassement et demander à participer à un groupe de travail afin de faciliter cette procédure.

 

En agissant de la sorte, nos collègues qui subiront cette procédure de reclassement seront reversés dans le corps des administratifs avec à la clé une perte de leur pouvoir d’achat de plusieurs centaines d’euros par mois.

 

Interpellé par ces mêmes délégués le Médecin Inspecteur Régional s’est félicité de cette demande et s’est plaint de la lenteur des reclassements qui prennent 3 ans alors que cela pourrait être «réglé» en 3 ou 4 mois.

 

Après vous avoir indiqué pour qui voter lors des présidentielles, voilà qu’ils veulent vous reclasser contre votre gré.

 

UNITÉ SGP POLICE siégeant seul en commission de réforme, ne les laissera pas faire et défendra toujours les collègues afin de privilégier un aménagement de poste à un reclassement ayant des conséquences pécuniaires et psychologiques DRAMATIQUES !

RégionsÉchos de la région OUEST